L’histoire des Noirs à Montréal : de l’esclavage à l’affirmation

  • 13:30
  • Départ : devant la Grande bibliothèque, angle du boulevard De Maisonneuve et de la rue Berri.

Nouveauté 2017

L’histoire des Noirs à Montréal : de l’esclavage à l’affirmation

Lord Caresser, fameux chanteur de calypso au cabaret Rockhead's Paradise, 1951. BAC.

Lord Caresser, fameux chanteur de calypso au cabaret Rockhead’s Paradise, 1951. BAC.

Depuis 40 ans, le « Mois de l’histoire noire » (février) nous rappelle que ces marins ou pêcheurs du début du 17e siècle, ces esclaves domestiques et ouvriers agricoles de la fin du 17e au début du 19e siècles, ces employés américains et caribéens du chemin de fer de la fin du 19e et du début du 20e siècles, et tous ces travailleurs-euses, professionnels-elles et artistes du 20e siècle d’Haïti, des Caraïbes, d’Amérique latine et d’Afrique ont été et sont encore aujourd’hui des bâtisseurs de notre ville et de notre société. À la lumière de cette histoire, il est aussi facile de constater la grande diversité d’origines et de cultures qui constituent les communautés noires de Montréal.

On découvrira, entre autres, le destin tragique de l’esclave Marie-Josèphe-Angélique injustement accusée de crime d’incendie et pendue en 1734, les péripéties de la fuite de l’esclave virginien Shadrach Minkins vers sa liberté à Montréal en 1851, l’ingénieuse organisation immobilière Euréka qui contre la discrimination des Noirs de la Petite-Bourgogne dans les années 1920, l’ascension remarquable du jeune musicien prodige Oscar Peterson au firmament du jazz international, la première levée de la barrière raciale dans le sport professionnel à l’occasion de l’engagement de l’athlète noir Jackie Robinson par les Royaux de Montréal en 1945, et la révolte des étudiant-e-s noir-e-s de l’université Concordia contre le racisme.

 


Circuit en autobus.  Coût : 20 $. La visite a lieu, beau temps, mauvais temps.
Durée : 3 h 30 ; animateur : Bernard Vallée.


Visit Us On FacebookCheck Our Feed